Les fondateurs de votre boeuf d'excellence

Fils et petit-fils de boucher, élevé entre la chambre froide et la boutique de sa mère, c’est dans l’abattoir régional de son père que Franck Priolet (à gauche) découvre les secrets de la boucherie, de la sélection des animaux vivants jusqu’à la vente. S’étant orienté par la suite dans le commerce de gros, il se spécialise dans l’importation de bœuf frais issu des meilleurs élevages de la planète. L’activité est passionnante et Franck découvre des viandes succulentes mais difficilement accessibles pour le consommateur final. Riche de cette longue expérience, c’est au cours d’une nouvelle visite de magnifiques troupeaux en Ecosse aux printemps 2012 que lui vient l’envie de fonder « Les Beaux Quartiers ».

     
C’est en 1956 que Lucien Dubois, le grand père de Pierre Dubois (à droite) un  éleveur Limousin pur souche, ouvre la Grande Boucherie Première au cœur des anciennes Halles qui se surnommaient à l’époque « Le ventre de Paris ». Héritier de la tradition, Pierre qui a repris l’affaire en 1995, fournit toujours les grandes tables, les brasseries parisiennes ainsi que des particuliers. La majeure partie du personnel étant désormais installée à Rungis, il prend cependant plaisir à retourner dans son quartier d’origine où il a gardé une boucherie traditionnelle, Au Billot Des Halles, et de nombreux amis.

       

Les fondateurs Les Beaux Quartiers

Boucherie Priolet en 1936
Boucherie Annie Priolet en 1964
André Priolet petit en garçon boucher
A la recherche du boeuf parfait